2 minutes pour en parler

JABEPRODE : Une cagnotte pour lutter contre le frelons asiatiques

15 avril 2019 à 07h00 Par Rédaction RMN
Denis Jaffré, apiculteur amateur et passionné
Crédit photo : Ouest france


Une cagnotte a été lancé sur le site kengo.bzh pour financer à grande échelle l'invention de Denis Jaffré, le Jabeprode ! 

" Face à ce constat, nous avons mis au point un piège totalement autonome, sélectif, efficace et écologique : Jabeprode . Reprenant le principe ancestral de la nasse, le piège se présente sous la forme de deux cônes grillagés et calibrés au centième de millimètre. Rien de plus efficace ! Cette extrême précision permet de bloquer l’accès aux insectes de taille supérieure à une reine de frelon asiatique tel que le frelon européen (espèce protégée en Allemagne) tout en laissant les petits insectes ressortir très rapidement à travers le grillage.

Toutes les qualités du piège lui ont d'ailleurs valu le Prix de la Revue du Mérite agricole et le Grand Prix du Concours Lépine 2018 !

Pour permettre à tous les apiculteurs mais aussi aux collectivités, associations et particuliers de lutter efficacement contre le frelon asiatique, nous souhaitons pouvoir fournir ce piège en grande quantité. Pour cela, nous avons besoin de vous pour nous aider financièrement au lancement de la fabrication du piège en série. " 

La page facebook

D
enis Jaffré, nous explique le but de cette cagnotte en détails :

L’objectif de ce financement participatif lancé par le plus jeune de mes fils Jonathan sur ce projet en cours de concrétisation, est une opportunité pour chacun d’apporter un soutien à une cause environnementale de premier ordre. Le lien se trouvant sur le site de la plateforme bretonne Kengo.bzh en tapant Jabeprode. Il est possible de nous suivre sur la page Facebook Jabeprode ou le site Internet Jabeprode.fr pour Jaffré’s Bee Protection Device.

En effet, au-delà du piège préventif, sélectif, écologique et peu cher que nous avons mis au point, il s’agit avant tout de mettre en place une vraie stratégie de lutte coordonnée au niveau des territoires par l’implication des communes et des collectivités.

L’organisation à mettre en œuvre consistant à créer un maillage pertinent de ces territoires pour éviter des zones sans protection.

Les Communautés de communes ont les compétences pour la lutte contre les nuisibles et les communes pour la protection des citoyens.
Les apiculteurs seront les acteurs principaux sur lesquels il faudra s’appuyer pour mener une lutte efficace contre cette Espèce Exotique Envahissante.

Le piégeage printanier est essentiel mais en complément il faut une lutte curative qui n’impacte pas d’autres espèces et c’est malheureusement ce qui se passe aujourd’hui par l’utilisation massive d’insecticides de synthèse. Raison pour laquelle nous avons développé des méthodes de destruction écologique des nids et qui font appel à l’aspiration, à la chaleur pulsée, la vapeur d’eau ou encore le SO2 pour lequel nous allons faire une demande de dérogation d’utilisation à M. le Préfet du Finistère.

Photos