Actualités régionales

Finistère : Des médecins fonctionnaires pour lutter contre les déserts médicaux

14 mai 2019 à 15h45 Par Rédaction RMN
Christian Troadec, maire de Carhaix et conseiller départemental du Finistère
Crédit photo : la dépêche


Et si le Département salariait directement des médecins pour lutter contre les déserts médicaux ?
Christian Trodec entend porter cette proposition devant l'assemblée départementale au mois de juin. Des dispositifs existent déjà pour lutter contre les déserts médicaux : primes, avantages fiscaux. De nombreuses communautés de communes ont investi dans des maisons de santé. " C'est devenu un problème dramatique en terme de démographie médicale, on a un nombre hallucinant de médecins qui partent à la retraite et ces dispositifs déjà existants ne suffisent pas ! Il y a urgence, sur 11 médecins, 7 vont partir à la retraite pour une communauté de commune de 15 000 habitants" affirme Christian Troadec, le maire de Carhaix.  

La Saône-et-Loire a déjà testé le dispositif  
Le département a salarié 60 médecins qui se déplacent dans les différents centre de santé. Ils deviennent donc fonctionnaires territoriaux, sur une base de 35 à 39 heures par semaine. "L'objectif, c'est que chaque territoire dispose au minimum d'un droit de santé.", ajoute l'élu. 

Un comportement sociologique différent des médecins par rapport au passé
"On a tous connu le médecin de famille avec ses dizaines d'heures de travail par semaine, ce n'est plus le cas aujourd'hui des jeunes médecins ! Ils aspirent à une vie de loisirs aussi, en plus de la passion de leur métier ! Si le département du Finistère salarie directement des médecins, on va pouvoir les répartir là où le besoin se fait ressentir. Le Finistère, comme toute la région, reste un endroit très attractif. Une bonne qualité de vie et des maisons de santé pour travailler en collectif, ce qui évite le phénomène des médecins isolés."
"Il y a des jeunes médecins qui pourraient travailler à l'hôpital et même temps avoir un mi-temps en libéral."

Photos